Suivez-nous !

In pursuit of the best kanelbulle

En Suède puis en France, j’ai cuisiné des tas et des tas de kanelbulle. Je prenais souvent des recettes différentes pour faire des tests. Par exemple, j’ai vite compris qu’utiliser de la farine semi-complète les rend bien trop lourds (« je vais m’arrêter à un » ^^), ou qu’utiliser du beurre demi-sel rajoute un petit goût intéressant. Même si les retours de mon entourage sont plutôt positifs, je souhaitais vraiment me former auprès d’un professionnel pour atteindre la meilleure qualité possible.

J’ai alors rencontré Agneta, gérante d’Affären dans le 17ème arrondissement de Paris. C’est une épicerie suédoise qui a beaucoup de charme. Agneta propose aussi des services de traiteur salé et sucré. Elle vend l’après-midi des kanelbulle ! Ils sont pour moi les meilleurs de Paris. Elle m’a accueillie chaleureusement et s’est montrée très enthousiaste quand je lui ai parlé de mon projet. Au fil de la discussion, Agneta m’a proposé de me donner un cours de kanelbulle. Trop sympa !

L’activité avant Noël étant très intense, c’est finalement son collègue Magnus qui prend du temp un dimanche en fin de journée pour me former. Il me montre les gestes techniques et les petits ingrédients secrets qui permettent d’avoir des brioches moelleuses et goûtues. Le cours dure 3 heures et on échange en anglais (même si je commence à comprendre le nom des ingrédients en suédois, ça s’arrête là pour moi ). Je le regarde faire puis je copie ses gestes. On prend un thé le temps de la « pousse » puis c’est parti pour le façonnage. Il est nécessaire d’avoir un geste précis pour faire de jolies tresses puis pour les rouler.

On les laisse reposer et quand elles ont de nouveau bien gonflé, direction le four. Une soixantaine de kanelbulle tout chauds, un délice ! Je retrouve à chaque fois l’odeur de la Suède.

J’ai pu en ramener quelques-uns chez moi, le grand brun était ravi 😉

Merci Magnus et Agneta pour votre générosité!

No Comments

Post a Comment